Comprendre est amour (et le monde a besoin de plus d’amour)


«Comprendre est l’autre nom de l’amour. Si tu ne comprends pas, tu ne peux pas aimer. » – Thich Nhat Hanh

J’ai récemment participé à un atelier d’un week-end et il y avait un homme dans le groupe qui avait toujours un regard étrange chaque fois que nous devions rechercher un partenaire avec lequel travailler. J’ai remarqué que certaines personnes l’évitaient, comme si elles ne voulaient pas travailler avec lui. Peut-être était-ce l’énergie qu’il dégageait à cause de sa façon de regarder les gens.

Plus tard dans le weekend, je me suis assis avec lui. Il était difficile de mettre le doigt dessus, mais il y avait quelque chose en lui qui semblait vraiment un peu étrange, et je pouvais voir que d’autres personnes étaient rebutées par lui.

À la fin du week-end, nous étions assis l’un à côté de l’autre et avons commencé à parler, ce qui l’a amené à me dire qu’il était presque aveugle. Avec ses lentilles de contact, il pouvait voir, mais la lumière tamisée de la pièce ne lui permettait pas de distinguer les visages.

À ce moment j’ai compris pourquoi il dégageait une sensation étrange, car il avait du mal à voir. Le «regard» qu’il prenait était simplement le résultat de sa tentative de voir et finalement de se relier à quelqu’un.

Cette étiquette personnelle que je lui avais mise d ‘«étrange» s’est évanouie en un instant et à ce moment-là, j’ai senti une ouverture dans mon cœur. C’était un niveau de compréhension inconditionnel qui apportait un sentiment de paix et de connexion.

Compréhension et lâcher-prise

Nous sommes souvent frustrés ou en colère contre les gens qui nous entourent, projetant sur eux nos émotions et nos frustrations lorsque nous ne les comprenons pas. Au moment où nous comprenons, cela peut changer toute notre attitude, créant un espace d’ouverture.

Imaginez que vous conduisez votre voiture et que celle devant vous commence à ralentir. Vous ne savez pas pourquoi elle ralentit, vous êtes donc frustré et peut-être impatient. Peut-être que vous commencez à verbaliser votre frustration, ou peut-être même klaxonnez-vous pour tenter de relâcher une partie de votre tension.

C’est alors que vous voyez une femme âgée traverser la route, se déplaçant très lentement.

À ce moment, votre frustration s’atténue, car vous comprenez maintenant pourquoi le conducteur devant vous ralentissait. Il avait vu quelque chose que vous ne saviez pas.

Nous pouvons aller encore plus loin dans la compréhension de cet exemple. Vous comprenez également que la femme marche lentement. Vous avez peut-être une mère ou une grand-mère qui se déplace lentement ou vous vous rendez compte qu’un jour, en vieillissant, cela pourrait être vous et que vous apprécieriez que les conducteurs ralentissent pour vous ; ou encore, peut-être que vous êtes jeune mais blessé.

Comprendre crée un changement mental nous permettant de substituer les réactions émotionnelles et la déconnexion par la compassion et la connexion.

Comprendre est un état d’esprit

Comprendre est plus que quelque chose que nous faisons, c’est essayer de comprendre le point de vue de quelqu’un d’autre ou ce qu’il ressent. Oui, cela en fait partie, mais comprendre est aussi un état d’esprit que nous pouvons cultiver. Tout comme la joie, l’enthousiasme, la tristesse ou la frustration sont des états d’esprit qui régissent la manière dont nous vivons.

Lorsque nous nous sentons joyeux, nous pensons, agissons et répondons à la vie d’une certaine manière – joyeusement. Lorsque nous nous sentons frustrés, nous pensons, agissons et réagissons différemment à la vie – en recherchant partout des raisons pour justifier notre frustration.

Comprendre est un état d’esprit qui nous fait nous sentir plus pacifiques, plus compatissants et plus reliés aux autres, créant une attitude de «nous» par opposition à «moi contre vous».

Lorsque nous développons de manière proactive un état d’esprit compréhensif, nous abordons les personnes avec ouverture – même si elles sont difficiles – parce que nous sommes déterminés à toujours regarder derrière les apparences au lieu de porter des jugements et faire des suppositions.

Nous ne pouvons pas toujours savoir pourquoi quelqu’un agit d’une certaine façon, mais une attitude compréhensive n’exige pas que nous connaissions les détails exacts de l’histoire des autres.

Comprendre à son niveau le plus profond est comme l’amour, une compréhension inconditionnelle de l’humanité des autres. Nous n’avons pas besoin de connaître leur histoire, mais nous pouvons comprendre qu’ils vivent l’expérience humaine, tout comme nous.

Cultiver une attitude de compréhension

Il existe différentes manières de cultiver la compréhension dans votre vie, mais j’aimerais partager ici un exercice de réflexion pour vous aider à comprendre et à vous relier plus profondément à vous-même et à l’humanité.

Pensez à un moment où vous avez perdu cette attitude compréhensive. Une situation où vous êtes fâché  ou frustré. Peut-être qu’un membre de votre famille a fait quelque chose qui vous a vraiment énervé, ou peut-être que quelqu’un au travail vous a fait du tort. La raison n’a pas d’importance ici ; vous n’essayez pas de le justifier, et vous ne le jugez absolument pas comme étant bon ou mauvais.

Lorsque vous vous remémorez cette situation, ressentez-la. Revivez les sensations dans votre corps – l’intensité, la chaleur ou les pensées et les émotions qui vont avec. Si c’est inconfortable, c’est bien.

N’essayez pas de le changer. Ressentez-le simplement.

Lorsque vous le ressentez, remarquez qu’à ce moment-là, vous ne pouviez pas conserver la paix en vous-même.

Nous ne pouvons pas être en paix quand nous réagissons avec colère.

Je ne suggère pas qu’il faudrait réprimer la colère en aucune façon. Il s’agit de reconnaître ce qui se passe en nous lorsque nous réagissons avec colère. Lorsque cela se produit inconsciemment, nous ne pouvons rien y faire. Le résultat est que nous agissons sans réfléchir. Mais, lorsque nous prêtons attention consciemment, nous approfondissons notre conscience de nous-même, ce qui nous donne la possibilité de choisir notre comportement.

J’ai eu une expérience dans un café où je rapportais mon verre car ils s’étaient trompés de commande. Quand je l’ai dit à la caissière, elle a été assez grossière et m’a dit carrément : «C’est ce que vous avez commandé ! »

Elle m’a pris par surprise. Son attitude m’a fait sentir que j’étais accusé de quelque chose que je n’avais pas fait. Je pouvais me sentir en colère et prêt à me défendre.

J’ai senti une tension m’envahir.

Alors que j’étais sur le point de réagir et de me disputer avec elle, il y eut un moment où, au lieu de ressentir ma colère, je pouvais sentir qu’elle était stressée. Quelque chose la dérangeait, même avant de lui parler. Je ne sais pas ce que c’était, mais c’était suffisant pour que je fasse une pause, que je réfléchisse et comprenne que souvent, nous ne savons pas ce qui pousse quelqu’un à agir comme il le fait. Nous ne pouvons jamais savoir ce qui s’est passé dans la vie des autres, juste avant de communiquer avec eux.

Il y a tellement de raisons pour lesquelles une personne peut être stressée ou contrariée – une dispute ou une rupture, un mal de dos chronique, le décès d’un proche ou l’impossibilité de payer un crédit pour ne citer que quelques explications possibles.

Ce moment de compréhension de sa nature humaine me permit d’abandonner ma réaction. J’avais pris son attitude personnellement et cela me mit dans un état de «toi contre moi» où j’étais prêt à me battre pour me défendre. Je me sentais justifié à le faire parce que je me considérais faussement accusé. Mais si je l’avais fait, cela aurait simplement été ma réaction contre la sienne et nous aurions probablement fini par nous disputer.

Réaction contre réaction = conflit

Le monde est déjà si plein de conflits. Si nous voulons y créer plus de paix, nous devons choisir de ne pas prendre les choses personnellement et de plutôt agir avec compréhension et compassion, en relation et en paix avec les autres.

Je ne dis pas que c’est facile, mais je crois que de tels moments offrent l’occasion d’être dans le cœur alors qu’une réaction agressive serait naturelle.

Pour moi, dans ce cas, le passage à la compréhension a ouvert mon cœur et créé un sentiment de paix et de connexion avec la femme.

Elle a dû le ressentir à un certain niveau, car sans que je l’agresse à mon tour, elle s’est également adoucie. Quelque chose est tombé et elle a simplement demandé au barman de me préparer une autre boisson.

Ce qui la dérangeait auparavant était toujours présent, mais je pouvais sentir qu’elle ne le projetait plus sur moi.

Un moment de compréhension peut tout changer.

Le monde a besoin de plus d’amour (compréhension)

Nous jugeons souvent les actions des autres ou nous nous plaignons de leurs actes, mais si nous pouvons faire une pause et être honnêtes avec nous-mêmes, nous réaliserons que nous faisons souvent quelque chose de similaire nous-mêmes.

Tous les gens possèdent des vies et des traumatismes différents et cela conditionne leur personnalité particulière. Puisque nous vivons tous des moments où nous sommes incapables de conserver la paix en nous, nous devrions être capables de comprendre l’autre, même si nous ne connaissons pas son histoire exacte.

Au lieu de gaspiller notre énergie à juger ou à nous plaindre des autres, nous pouvons nous mettre à leur place et comprendre qu’ils affrontent des épreuves émotionnelles semblables. Cela nous permet d’être plus présents et compatissants, de cultiver une conscience de soi plus profonde et de nous relier humainement.

Imaginez un monde où plus de gens choisiraient la compréhension et la vérité plutôt que la réaction et le conflit.

Mais finalement, imaginer ne suffit pas ; c’est un bon début, mais nous devons agir. Nous devons vivre à partir du cœur.

« Comprendre est l’autre nom de l’amour … »

«La compréhension est une porte d’accès à l’amour. C’est aussi une expression de l’amour en action. Lorsque nous sommes compréhensifs, nous sommes dans l’amour… et «Quand le pouvoir de l’amour vaincra l’amour du pouvoir, le monde connaitra la paix». Jimi Hendrix

Dans quel genre de monde voulez-vous vivre ?

Aujourd’hui, allez-vous choisir de comprendre au lieu de réagir ?

Previous Les personnes qui nous blessent sont des véhicules pour notre croissance
Next Comment changer mes mots a changé ma vie pour le meilleur

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code